Choc culturel : la communication sociale et les normes au Portugal

Un déménagement au Portugal devrait être une joie pure. Mais les nouveaux acheteurs qui viennent d'autres cultures peuvent trouver que la vie au Portugal présente un choc culturel, aussi bien en déménageant à Lisbonne que dans une campagne reculée.

Probablement la première difficulté à laquelle vous ferez face sera celle de la langue portugaise. Ce n'est pas la langue la plus enseignée à l’école et peu de nouveaux arrivants connaissent déjà le portugais ; même si les jeunes portugais parlent souvent bien l'anglais ou même le français, beaucoup de personnes âgées, en particulier en dehors de la capitale et des principales zones touristiques, ne parlent que très peu ces langues.

Pire, comme une nouvelle arrivante l’a découvert, bien qu'elle parle couramment l'espagnol - et pouvait lire les journaux portugais - elle ne pouvait tout simplement pas comprendre les gens lorsqu'ils parlaient. "La langue parlée ne ressemble en rien à l’écrit!" dit-elle. Encore pire, elle a découvert que si l’on parle en espagnol aux portugais, cela peut les offusquer ; c'est un peu comme appeler un écossais ‘anglais’ ou parler à un néerlandais en allemand.

Il y a quelques bonnes nouvelles tout de même - de nombreuses villes proposent des cours de portugais gratuitement ou à faible coût, à des niveaux allant de débutant à avancé. Renseignez-vous auprès de la bibliothèque, d’un centre culturel ou de l'office de tourisme afin de connaître les possibilités.

Le portugais est une langue qui est souvent parlée à un niveau sonore élevé. C'est ainsi - les voix haussées ne veulent pas dire qu'une dispute est en cours. Les portugais peuvent aussi être très directs - ils n'ont pas tendance à utiliser les euphémismes et ils appelleront un chat un chat.

Téléchargez notre guide d'achat immobilier au Portugal

Conseils sur l'immobilier, les aspects culturels, les prix et bien d’autres choses.

L'attitude portugaise

Vous pouvez trouver que l'attitude portugaise envers la ponctualité est un peu difficile à comprendre. Par exemple, il ne faut absolument pas être en retard pour un dîner - c'est terriblement malpoli. Mais 'en retard' signifie en fait plus de 15 minutes de retard. Ainsi, avoir dix minutes de retard est tout à fait normal. Si vous rénovez une maison, vous vous rendrez vite compte que si les maçons portugais travaillent dur, ils ne sont pas toujours entièrement prévisibles quant aux horaires. En affaires, par contre, la ponctualité est de mise - ce n'est pas ici la terre de mañana et des siestas, pour lesquels vous allez devoir passer la frontière espagnole.

Les gens ont tendance à manger leur repas du soir relativement tard par rapport aux pays du nord de l'Europe ou les États-Unis. Et quand il y a un festival de nuit, vous verrez les bébés et les grands-parents s'amusant avec toute la famille - il n'existe pas de notion d' heure de coucher raisonnable.

Il faudra s’habituer aux poignées de mains (pour les hommes) et aux baisers sur les joues (pour les femmes) - ne pas saluer une personne est considéré comme assez malpoli, comme de ne pas dire "bonjour" à un collègue. Une certaine formalité est à observer dans la vie au Portugal - on s’adresse à ses collègues en usant de Senhor ou Senhora ('monsieur' ou 'madame’) - et même si quelqu'un entre dans un ascenseur dans un immeuble de bureaux, on s’attend à une salutation et on dit au revoir en sortant.

Les hommes s'embrassent très souvent, mais les baisers ne se produisent que... si le Portugal gagne au football.

Vous trouverez peut-être les portugais plus attentifs à la mode que vous n’en avez l’habitude. On s’habille de manière relativement formelle au travail, et il y a une certaine fierté d'être bien habillé. Vous constaterez également que le Portugal est très axé sur la famille. Les enfants ont libre cours et tout festival devient une occasion de sortir en famille. Si vous déménagez au Portugal avec de jeunes enfants, vous allez voir - ils seront gâtés par tout le monde. Les familles se réunissent à chaque occasion, et les entreprises familiales sont très présentes - c'est considéré comme tout à fait naturel d'employer des membres de votre famille élargie dans votre entreprise.

Cependant, le Portugal a son côté sombre. La dictature de Salazar a vu des familles entières émigrer vers la France, beaucoup ont pris le chemin à pieds ; certaines personnes ont tout simplement disparu, d'autres ont séjourné dans les prisons politiques. La plupart des gens n'aiment pas parler de ces jours-là, et vous ne pouvez pas le leur reprocher. De même, ils ont tendance à ne pas mentionner l'aspect négatif du colonialisme portugais. Soulevez ces sujets à vos risques et périls.

Soulevez le sujet du football à vos risques et périls aussi. En fait, il est moins dangereux d'insulter la religion d’une personne que d'être désagréable au sujet de leur club de football. (80 % des Portugais se disent catholiques, seulement environ 20 % sont pratiquants.) Peut-être la seule chose sûre que vous pouvez dire sur le football à un portugais est "les anglais sont nuls". Personne ne serait en désaccord avec vous là-dessus.

Enfin, deux petites choses que vous devez savoir sur le Portugal. D’abord, il y a encore beaucoup de gens qui fument, et beaucoup de bars et restaurants le permettent (certains non). Cela pourrait choquer ceux qui sont habitués à un environnement plus réglementé. Deuxièmement, les portugais ont une autre dépendance majeure - le café fort. Si vous aimez un café bien dilué avec du lait, ou pire encore, une tasse de thé, vous ne trouverez pas beaucoup d'endroits prêts à vous en servir à votre goût, donc il vaut mieux apprendre à aimer votre café chaud, fort et amer.